Premier endpoint digital approuvé par l’EMA (Agence Européenne des médicaments) pour les études cliniques (Actimyo)

 

Pendant les 50 dernières années , des dizaines de milliards de dollars ont été investis pour amener de nouvelles molécules du laboratoire vers les patients, pour développer les médicaments les plus innovants, des thérapies géniques, dans l’espoir d’améliorer la santé des patients. mais un aspect n’a jamais changé: la manière de juger de l’efficacité des traitements, par des variables appelés « endpoint ».

Pour les variables existantes, nous mesurons toujours le temps mis par le patient pour gravir 4 marches, ou la distance parcourue quand il est demandé au patient de marcher pendant 6 minutes autour de deux cônes dans le couloir d’un hôpital, cela pour conclure sur l’efficacité des traitements.

L’écart entre le manque de « bons endpoint » pour juger de l’efficacité des traitements lors des essais cliniques et les efforts investis dans les théraphies est ce qu’Actimyo permet de combler pour la première fois en 2019, lorsque l’EMA a qualifié le SV95 pour les patients ambulants atteints du DMD.

Développé depuis 10 ans par des associations de patients, des médecins, des scientifiques et ingénieurs, Actimyo est un dispositif médical marqué CE, qui mesure l’évolution de la maladie du patient dans son environnement réel: chez lui, à l’école, quand il joue dehors ou quand il est assis à l’intérieur.

 

Basé sur ce dispositif et sur des algorithmes complexes, Actimyo extrait des variables qui caractérisent la fonction motrice du patient, en 3D, de manière beaucoup plus précise et plus fiable que ce qui a été fait jusqu’ici, dans l’environnement réel de la vie du patient.